Partager cette page sur

Coup de fil à Dominique Lamette à propos du départ de VENUE D’FEES DES HAZALLES (E.O.) pour les USA

International 11/07/2017
VENUE D'FEES DES HAZALLES (E.O.) et Fabienne Daigneux-Lange: un duo qu'on ne reverra plus sur les pistes de concours. (photo (c) Polilux)
VENUE D'FEES DES HAZALLES (E.O.) et Fabienne Daigneux-Lange: un duo qu'on ne reverra plus sur les pistes de concours. (photo (c) Polilux)

«Cela fait évidemment quelques jours que j’étais au courant des négociations en cours, et pour être franc, au début, je n’y croyais pas. Mais finalement, VENUE D’FEES  (Président/Alcatraz) ne fait que suivre les traces de sa grand-mère exportée aux USA il y a quelques années déjà. Avec plusieurs produits portant l’affixe des Hazalles Outre-Atlantique et un autre gagnant en coupe du monde au Australie, je ne peux être qu’un éleveur heureux !»

«En tant qu’éleveurs, nous effectuons des croisements dont nous espérons qu’ils seront à la hauteur de nos attentes. Sans doute ne sommes-nous pas toujours justement récompensés de nos efforts, mais il faut reconnaître les mérites des cavaliers et de leurs coaches qui mettent nos chevaux en valeur.»

«VENUE D’FEES et Eve Jobs resteront encore quelques temps en Europe avant de traverser l’Atlantique. Elles seront sans doute à Knokke lors du prochain week-end puis prendront part à l’une ou l’autre compétition pendant lesquelles Fabienne Daigneux les accompagnera afin d’assurer la transition en douceur.»

«A la fin de sa carrière sportive, VENUE D’FEES reviendra chez Fabienne. Quant à nous, l’hiver prochain, nous allons passer aux nouvelles technologies: la récolte d’ovocytes et la fécondation in vitro. Cela aussi, c’est une nouvelle aventure!»  (CA)